LE BLONES - RENNES 

TERRA NOVA

Construction de 36 logements et locaux d'activité 

(26 accession libre et 11 accession social)

 

RT2012 / HQE

ADRESSE : ZAC Le Blosnes EST Secteur 11 / LOT E28

Superficie terrain : 2 645m²

 

Calendrier :

Livraison 4e Trimestre 2020

 

Maîtrise d’ouvrage : COOP Habitat Bretagne

Maîtrise d’œuvre : THIBAUD BABLED ARCHITECTES URBANISTES

ALBDO / OUEST STRUCTURE / VPEAS / QUALICONSULT

Coût Prévisionnel

3 800 000 €HT

Type de mission : Base loi MOP 

 

 

Terra Nova s’insère au cœur d’un quartier en plein renouveau, bien desservi et bientôt pourvu d’équipements majeurs.

Au contact du parc en réseau qui borde le site et met en continuité allées plantées, placettes publiques et jardins d’agrément avec le Parc des Hautes Ourmes tout proche, le lieu propose de grands horizons.

Immergé dans cette nature consolidée par le temps, l’architecture adopte ici un principe d’implantation simple et lisible, avec deux édifices élancés, disposés en quinconce et tournés vers les meilleures orientations.

Au contact du sol, proposant une échelle de proximité accueillante et mesurée, les socles de premier plan adoptent des volumétries limitées à un simple rez-de-chaussée ou à deux niveaux.

Avec leur enveloppe noble et pérenne, constituée d’un béton cannelé et teinté brun olive, ces volumes ancrés au sol se fondent dans le creuset de l’abondante strate végétale existante et ces premiers niveaux d’habitations plongent ainsi dans les frondaisons.

Au-delà, aux étages supérieurs, dans ce site libre de vis-à-vis, ce sont les deux faces principales du couple d’édifices qui se creusent et se peuplent de larges loggias intimes.

Disposées en retrait du réseau vibratile des pilastres élancés qui donnent leur identité aux deux bâtiments, les loggias profitent toutes de positions d’angle, aux vues panoramiques, tout en restant tapies dans le creux de l’édifice, offrant là des sortes d’alcôves domestiques où voir sans être vu.

Pièce extérieure en prolongement des séjours, chaque loggia peut aussi se clore partiellement, par le jeu de volets pliants et coulissants, réglables à l’infini.

Seconde déclinaison d’une mise en ouvre pérenne et d’un traitement raffiné du béton, l’enveloppe est ici finement ciselée par l’empreinte d’un discret relief évoquant le travertin. Deux silhouettes blanches et miroitantes se découpent alors dans le ciel et ses variations constantes.

Chacun des logements, à double ou triple orientation, profite ainsi des grands horizons du site.