PARIS LONGCHAMPS

Reconstruction des locaux sociaux et de remisage de la pépinière de Longchamp 

 

LOCALISATION : Paris XVI (75)

 

MAÎTRISE D’OUVRAGE : Ville de Paris

 

EQUIPE DE MAÎTRISE D’OEUVRE :

Thibaud Babled Architecte Urbaniste, D’ICI LÀ Paysagistes, SIBAT

 

MISSION : Concours de maîtrise d’oeuvre

 

SURFACE :

SU : 520 m²

 

COÛT PREVISIONNEL :

1 600 000 € HT

 

CALENDRIER :

Concours 2013

 

 

UN ÉDIFICE SIMPLE ET COMPACT ÉVOLUANT AU FIL DES RENOUVELLEMENTS SAISONNIERS

 

Le projet tourne autour de quatre thèmes principaux:

- Participer par les choix d’implantation du bâtiment à la restructuration spatiale et paysagère de la pépinière: Le thème spatial et paysager de la clairière est utilisé pour restructurer l’ensemble du site, renforcer la présence végétale et absorber les équipements sportifs destinés à perdurer.

Une première clairière est formée par la cour d’accès à la pépinière et une deuxième à l’endroit des serres et des chrysanthèmes.

 

- Concevoir un équipement en symbiose avec les attendus du site et ses enjeux programmatiques: L’ensemble de la construction procède de l’association de deux principes constructifs, paroi continue en bois brut et éléments industrialisés de menuiseries et charpente métallique issus du vocabulaire des serres agricoles. Cela produit un édifice simple et compact capable d’évoluer au gré des saisons et des conditions climatiques.

 

- Concevoir un équipement apportant une réponse originale et innovante en matière de développement durable: 

L’édifice est partitionné en deux entités aux caractéristiques bien différentes: à l’ouest, sur une travée, les deux niveaux bâtis se superposent pour accueillir l’ensemble des locaux chauffés tandis qu’à l’est sur deux travées, les deux niveaux bâtis n’accueillent que des espaces hors gel. Cette dissociation permet de moduler les performances de l’enveloppe et de limiter les déperditions.

 

- Concevoir un équipement en parfaite adéquation avec les attentes fonctionnelles du programme:

Issu d’une volonté forte d’associer étroitement le bâtiment au site global de la pépinière, le projet se met en continuité, par ses multiples degrés d’ouverture saisonnière, des autres lieux de travail du site qui se trouvent ainsi associés et mis en relation par l’édifice.