PARIS XIV LABIE 

Construction neuve d'une crèche de 44 berceaux et réhabilitation de 19 logements

 

PLAN CLIMAT DE LA VILLE DE PARIS / H&E PROFIL A / BBC EFFINERGIE

 

LOCALISATION : Rue Labie, Paris XVI (93)

 

MAÎTRISE D’OUVRAGE : OPH - Paris Habitat

 

EQUIPE DE MAÎTRISE D’OEUVRE :

Thibaud Babled Architectes Urbanistes, SIBAT BET TCE

 

SURFACE :

SHAB: 1880.9 m²

 

COÛT PREVISIONNEL :

Coût total: 5 695 000 € HT

 

Ramification du plan en étoile rayonnnant depuis la place Saint Ferdinand, la rue Labie tient son identité de l’acte fondateur qui, au milieu du XIXe, a vu cette plaine limitée par l’avenue des Ternes et de la Grande Armée, se lotir d’un bloc et se voir surnommer Ferdinandville.

Pur produit de la spéculation hausmannienne, l’ensemble du quartier présente une cohérence et une homogénéité remarquable.La rue Labie présente néanmoins au 9 et 9bis, une discontinuité et deux édifices bas destinés à être démolis occupent le front de rue, alors qu’étrangement, le fond de parcelle recèle, avec deux édifices mitoyens et parfaitement symétriques une densité supérieure.

L’intervention se présente donc comme l’ultime pierre à apporter à cet situation urbaine, et nous avons recherché, avec l’insertion de ce programme mixte, toutes les correspondances susceptibles d’en faire une dernière pièce ajustée, précise et, modelée au plus près de ce contexte existant.

La parcelle présente donc aujourd’hui une densité inversée et laisse à découvert deux hauts pignons de part et d’autre de son emprise sur rue.

Dans cette stratégie de correspondances à peine exposée, démolition et nouvelle implantation nous permettent de construire le projet sur les opportunités contextuelles suivantes : - donner naissance aux volumes du projet en prenant appui, avec exactitude, sur les pignons aveugles des mitoyens (Voir à ce sujet note PLU).- reconstituer un front sur rue à l’échelle des bâtiments mitoyens, unis par un volume R+6 homogène.- se relier en les préservant aux deux cours intérieures voisines pour organiser l’entre-deux et le vis-à-vis avec les bâtiments à réhabiliter. 

Le projet, avec l’implantation d’une crèche sur deux niveaux principaux, propose alors d’établir son principal espace extérieur en parfaite continuité avec les espaces creux du coeur d’îlot : il en résulte une orientation idéale pour la cour jardinée et la loggia servant la crèche, avec un apport du sud et du sud-est, garantissant des matinées chaleureuses. 

Le corps de bâtiment sur rue, prenant appui sur la profondeur exacte du pignon sis au n°11, se déploie et adopte ensuite un retrait pour se fondre à partir du R+3 avec le profil étroit et élancé de la partie de pignon comprise entre rue et courette intérieure au n°7. Les lignes et tracés se prolongent, les plans de façades s’établissent dans des continuités complices qui permettent de mutualiser l’espace disponible de ce coeur d’îlot comme de guider la lumière du sud.

Le projet constitue alors une greffe ajustée aux mitoyennetés disponibles, autour d’un creux en continuité avec les espaces riverains les plus valorisants.