PARIS - HAXO

Construction neuve de 24 logements et de réhabilitation de 54 logements

 

PLAN CLIMAT DE LA VILLE DE PARIS 

 

LOCALISATION : rue Haxo, Paris, XX (75)

 

MAÎTRISE D’OUVRAGE : RIVP

 

EQUIPE DE MAÎTRISE D’OEUVRE :  Thibaud Babled Architectes Urbanistes 

 

MISSION : Concours de maîtrise d’oeuvre (base loi MOP)

 

SURFACE :

1436.9 m² SDP

1526.9 m² SU 

 

COÛT PREVISIONNEL :

 4 527 228 € HT

 

CALENDRIER :

Concours 201­6

 

 

A quelques pas de ma station Saint-Fargeau ; suivant la douce déclivité de la rue Haxo, apparait une situation d’exception avec des horizons qui se dégagent.  Le volume élancé et longiligne de l’édifice existant fait face au Réservoir de Ménilmontant qui offre au bâtiment une étendue très rare en plein cœur urbain. Le passage du Surmelin qui passe derrière le bâtiment offre à l’inverse une perspective contenue et intime.

L’intervention propose de gommer la présence brutale du parking qui empêche la relation entre les deux atmosphères clairement distinctes, le libre horizon proposé par l’étendue du Réservoir et le passage intime et verdoyant du Surmelin

Le projet de réhabilitation et d’extension propose d’établir ce lien, en créant un registre de soubassement poreux et habités, reliant existant et surélévation. Déclinaison de la colonnade amorcée par la galerie existante, une façade creuse constituée par une succession de pilastres de béton clair relie jardin existant et passage, formant un filtre verdoyant et protecteur au relais du jardin existant et en regard des vis-à-vis donnant sur le passage. Cette grille tridimensionnelle sert, vers ces orientations sud et ouest ; d’écrin à plusieurs types de végétation : une demi-douzaine d’arbres qui occupent d’amples jardinières étagées et des murs végétalisés.

 

Outre cette colonisation végétale, ces volumes poreux accueillent de nombreux usages :

-Galerie de desserte en rez-de-jardin du bâtiment existant

-Porche d’accès aux deux halls d’accès de la partie neuve

-Ouverture permettant la ventilation naturelle du parking

-Terrasses et loggias protégées des regards plongeant des vis-à-vis en étage de la construction neuve

 

C’est en effet depuis le passage du Surmelin que les accès au bâtiment neuf sont ménagés. C’est ce même dispositif traversant qui est adopté pour la grande majorité des logements, libérés de la coupure induite par une distribution centrale. Ces accès prennent la forme de deux porches constitués par des passages à l’air libre qui rejoignent la rue Darcy et le passage.

Réhabilitation et extension neuve se trouvent ici réunies par la continuité rétablie entre deux ambiances.

Sur le front de la rue Darcy, c’est l’imposant plan de façade du bâtiment existant qui donne le la. L’organisation et l’ouverture de ses baies en quinconce répondent parfaitement à ce libre horizon proposé par le Réservoir. L’isolation thermique extérieure qui marque plus la profondeur des tableaux de baies permet de renforcer aussi cette perception d’alternance. Ce principe identique permet d’unifier les deux volumétries bien distinctes, le R+4 de l’extension et le R+8 de la réhabilitation.