NANTES LA HALUCHERE

Construction d’un siège PELNM, bureaux pour Pôle Emploi et 40 logements

 

RT2012 / HQE

BBC

 

LOCALISATION :  Boulevard Jules Verne, quartier de la Haluchère, Nantes

 

MAITRISE D'OUVRAGE : Nantes Métropole, CIF Coopérative

 

EQUIPE DE MAITRISE D'OEUVRE : 

Thibaud Babled Architecte Urbaniste , SIBAT, Accord Acoustique, Géotec Ouest

 

MISSION : Base loi MOP

 

SURFACE : 

5 100 m² SDP

 

COUT PREVISIONNEL : 

8 504 911 € HT

 

Ce site, à la croisée des réseaux viaires et ferrés, recèle toutes les dimensions d’une nouvelle centralité métropolitaine. En façade vers le pôle d’échange, face à un patrimoine industriel d’une qualité architecturale remarquable, l’intervention est en outre perçue de toute part, par les perspectives profondes mais aussi les accotements proches que proposent l’entrée de ville (Bd Jules Verne / route de Paris) et la coulée pacifiée du tramway. Le projet propose une réponse forte et délicate à cette visibilité omniprésente :

- un cube aux faces nobles et homogènes en est la pierre angulaire,

- une ligne bâtie plus intime se déploie au contact d’un chemin piéton du boulevard jusqu’à la rue Robic

- un jardin prolongé par un pavillon affleurant se tapit dans la profondeur de l’îlot, jusqu’à la ligne du tram.

L’ancienne gare routière, emprise aujourd’hui mal définie, semble n’exister que comme un espace résiduel issu du croisement des réseaux de mobilité. Et pourtant, ce sont bien trois situations spécifiques qui y germent, prêtes à accueillir la mixité programmatique proposée. La première situation est celle de l’angle, qui dégage sur trois faces complètes

les perceptions vers l’édifice : situation privilégiée pour affirmer la vocation urbaine du site. Y prend place sans équivoque ni demi mesure le cube translucide du pôle tertiaire, organisé selon un principe d’anneaux concentriques.La seconde situation est celle du chemin piéton, de la venelle plus intime qui se déploie en limite sud du site : situation privilégiée où profiter du calme et de l’ensoleillement. Y prennent place le bâtiment longiligne et la proue plus saillante des logements. La troisième situation est celle du jardin, que la densité du programme met en péril et qui fait le lien avec les franges de la coulée du tramway : situation où ménager à tout prix une respiration, spatiale et végétale.

NOMINATION 

LIEUX d'ACTIVITÉ

 

2018

 

ADC-macarons2019-blanc.jpg
téléchargement.png