EXPO

du 28 Mars au 26 Mai 2018 Notre projet "Résidence Mainsquare" - 63 logements - à EYSINES sera présenté à l'exposition "Accessible par Nature - Habiter, Entreprendre dans la Métropole" à Bordeaux - Arc en Rêve Centre d'Architecture - Grande Galerie Le lieu : l'Entrepôt - 7 rue Ferrère

ARC EN REVES - EYSEINES.jpg

BORDEAUX 50 000 LOGEMENTS, ÎLOT TÉMOIN EYSINES

Realisation d’un programme de 64 logements et de quelques petites surfaces commerciales 

 

RT2012

 

LOCALISATION : Eysines (33)

 

MAÎTRISE D’OUVRAGE : Bouygues Immobilier

Projet piloté par LAFAB (La Fabrique métropolitaine de la CUB)

 

EQUIPE DE MAÎTRISE D’OEUVRE :

Thibaud Babled Architectes Urbanistes, A+R SALLES Paysagistes, Vincent Pourtau Economiste 

 

MISSION : Base loi MOP

 

SURFACE :

3570 m² + 200 m² commerce

 

4=62 Quatre maisons-soixante-deux logements   /   62=4 Soixante-deux logements-quatre maisonnées

 

Le site d’Eysines Centre prend place dans le contexte aéré d’un vaste îlot jardiné, parsemé de constructions assez librement disposées. Nombreux sont les interstices, les écarts et les entre-deux qui se nichent dans les intervalles sans ordre strict que génère le semis épars des bâtisses de tous ordres. Le projet proposé s’inscrit dans le mouvement et l’équilibre de cette transformation, progressive, qui dessine pour ce qui n’était il y a peu qu’horizons champêtres un destin de fragment urbain de la métropole.

 

Le projet proposé a pour principal objectif de se servir de l’intensification urbaine souhaitée par le programme des 50000 logements :

- pour procéder à une valorisation du déjà-là,

- pour provoquer la mutation douce d’un périmètre plus ample, celui de l’îlot Lescombes dans sa relation à un centre ville réaménagé avec élégance,

- dans sa relation au signe décisif de son appartenance à la métropole, le tramway et sa station toute proche. 

Le projet est donc pensé comme fragment signifiant de ce dessein plus global. Dans leur travail préalable, les 5 équipes d’urbanistes n’ont pas oublié d'être architectes, à nous en passant à l’acte de ne pas oublier d’être urbain.

Construire dans l’ilot (et non à la place de l’îlot) suppose de prendre en compte les équilibres pré existants. 4 parcelles préexistantes (et 4 maisons) de format équivalent sont ici réunies pour former un tènement plus ample. L’objectif, y disposer quelques 60 habitations et une petite polarité commerciale. 4=62, passer de 4 à 62 puisque notre proposition produit 62 logements, répondre à cette équation étrange, c’est répondre à une série d’enjeux touchant à la forme urbaine, à la programmation, à l’échelle d’habitat proposée, à l’organisation des logements, à la mise en valeur des éléments de paysage et de nature.

Ce regroupement parcellaire et l’objectif de densification qui l’accompagne pourrait induire une rupture d’échelle opposant l’habitat individuel présent alentour et forme plus massive et concentrée de l’habitat collectif.