EGLY

Construction de 72 logements sociaux séniors et familiaux, une salle polyvalente et stationnements

 

H&E PROFIL A / TR2012 

BBC EFFINERGIE

 

LOCALISATION : Egly (91)

 

MAÎTRISE D’OUVRAGE : I3F

 

EQUIPE DE MAÎTRISE D’OEUVRE :

Thibaud Babled Architecte Urbaniste, ETHA BET TCE

 

MISSION : Base loi MOP 

 

SURFACE :

SHAB : 4038 m²

 

COÛT PREVISIONNEL :

6 821 000 € HT

 

 

UN COEUR POUR UN NOUVEAU QUARTIER

 

La situation d’angle du lot et le programme de salle polyvalente nous ont conduit à magnifier et valoriser la présence du bâtiment vers la place publique.

Le volume de la salle polyvalente est ici proposé comme un élément d’articulation clair et lisible entre deux ailes réunies par un socle continu : le volume et la façade du pan coupé orienté vers la place forme un angle rentrant, creux occupé exclusivement par le volume de la salle polyvalente.

Cette articulation d’angle s’affirme alors comme le coeur du quartier et toutes les occasions de la vie collective et associative sont perçues avec évidence, à la faveur du dynamisme et de la convivialité du nouveau quartier.

 

Le projet prend place dans un secteur concentrant les volumes émergents des bâtiments collectifs. C’est toutefois les formes d’habitat intermédiaire et individuel qui prédominent dans le nouveau quartier de la Mare aux Bourguignons. Il semble alors important de trouver un équilibre entre les formats de l’habitat individuel environnant et les volumétries des bâtiments collectifs de cette centralité.

Moduler l’impact de ces volumétries suppose de calibrer avec attention leur hauteur et nombre de niveaux, ainsi que l’amplitude de leurs fronts bâtis.

Le programme de logements séniors nous donne l’occasion de travailler à cette fragmentation en organisant cette aile Sud du projet selon un asse blage de volumes bâtis réunis autour d’une généreuse galerie de distribution, largement éclairée avec des espaces d’échanges donnant un cadre agr able aux relations de voisinage quotidiennes.

 

L’habitat familial se développe quant à lui au sein deux ailes orientées Est-Ouest, et selon des caractérisitques spécifiques. Sur rue, l’aile concernée se décompose là aussi en trois corps de bâtiment qui s’articulent autour de deux halls de desserte traversants (halls 3 et 4). Ces halls créent des césures qui ponctuent à nouveau le linéaire du front de rue et proposent ainsi une échelle adaptée au contexte.

Les deux lots complémentaires, disposés le long d’une voie secondaire et destinés à accueillir de l’habitat individuel, sont conçus dans le prolongement des options développées sur la parcelle d’habitat collectif.

Un équilbre est ainsi recherché pour concilier une dimension d’usage individuelle avec une certaine compacité, favorable à la performance thermique et à l’optimisation de l’occupation des parcelles. Les 12 logements adoptent ainsi un principe de mitoyenneté qui se couple en étage à des césures dégageant des espaces de terrasses complémentaires aux surfaces des jardins individuels.